Petit point sur les hormones féminines

Les hormones féminines, ou plus exactement les hormones sexuelles, sont les hormones qui régulent les cycles de la femme et qui lui permettent d’être fertile et de pouvoir mener à bien les grossesses (encore que ce ne sont pas leurs seules fonctions, nous allons le voir).

Ce sont les fameuses œstrogène et progestérone.

Ces deux hormones sont produites sur impulsion de deux glandes situées près du cerveau : l’hypothalamus puis l’hypophyse.

Le premier sécrète une hormone appelée GRH destinée à l’hypophyse, qui à son tour, va sécréter deux hormones, la LH et la FSH, qui vont donner l’ordre aux ovaires de sécréter des œstrogènes et de la progestérone.

La FSH stimule la production des œstrogènes, et la LH stimule la production de progestérone.

Les œstrogènes sont produits en plus grande quantité pendant la première moitié du cycle. Cette partie est appelée « phase folliculaire » et peut durer entre 7 et 21 jours selon les femmes.

La seconde moitié du cycle est appelée la « phase lutéale », et c’est au tour de la progestérone d’être produite en plus grande quantité.

Au milieu du cycle, les deux hormones sont en quantité égale, cela correspond également au pic de fécondité.

En fin de phase lutéale, les hormones chutent et provoquent la période des règles.

La chute brutale des hormones peut provoquer des sautes d’humeur.

Il faut aussi savoir qu’un cycle peut être d’une durée de 21 à 35 jours.

Rôle des œstrogènes

Les œstrogènes sont en fait une famille d’hormones.

Ils comprennent les hormones suivantes :

  • Œstriol ou E2
  • Œstrone ou E1
  • Œstradiol ou E3

L’œstriol représente 90% des œstrogènes. Les œstrogènes, produits à la fois par les ovaires mais aussi par les glandes surrénales, ont de multiples fonctions : ils sont vasodilatateurs, ils stimulent la production de HDL (le cholestérol qualifié de « bon cholestérol »), ils sont anticoagulants et favorisent la fixation du calcium en stimulant l’activité des cellules osseuses. Et enfin, ils sont également pro-inflammatoires. Un déséquilibre va donc accentuer l’inflammation.

La progestérone quant à elle, induit la production du corps jaune ovarien et du placenta  pendant de la grossesse.

Elle permet le développement du fœtus et stimule le tonus musculaire utérin.

Elle est également à l’origine de la libido et du désir de procréer.

RÔLES DE LA PROGESTERONE

La progestérone est également le précurseur d’autres hormones : les corticostéroïdes qui sont produites par les glandes surrénales.
– C’est un antidépresseur naturel.
– Elle aide à normaliser la glycémie sanguine.
– Elle soutient la thyroïde.
– Elle stimule la croissance osseuse.

ÉQUILIBRE DES HORMONES

Ces deux hormones ont des fonctions parfois antinomiques et souvent complémentaires.

En résumé, elles doivent être produites EN EQUILIBRE.

Très souvent, les femmes ont non pas une insuffisance d’hormone, mais un déséquilibre entre les deux hormones. Cela peut être une insuffisance de progestérone ou une hyperœstrogénie.

Les causes peuvent être alimentaires :

  • Insuffisance de phyto-œstrogènes
  • Excès de sucres raffinés et d’amidon
  • Carences en micronutriments, surtout en minéraux et en fibres

Les polluants mal éliminés par des foies fatigués sont aussi une cause importante. Il peut s’agir de polluants environnementaux, mais aussi de traitements chimiques ou encore de prise d’hormones de synthèse dont les contraceptifs.

Le rythme de vie souvent trop élevé, le manque de sommeil et de repos, sont dans la plupart des cas à mettre en cause en premier lieu.

Comment avoir des cycles équilibrés et réguliers avec un organisme en fatigue chronique et soumis à des stress continus ?

Il est bien de faire des analyses quand on a des désordres ou des problèmes de fertilité. Mais en premier lieu, il est important d’avoir un rythme de vie et d’activité respectueux de son organisme.

L’équilibre hormonal et la production des bonnes hormones quand il le faut sont des mécanismes solides que l’organisme gère très bien. S’il ne sait plus le faire, c’est tout d’abord qu’il n’en a plus les moyens et que souvent le rythme de vie, le cadre émotionnel ou l’alimentation (ou les trois !) ne lui fournissent plus les moyens de gérer cette fonction.

Commencer par essayer d’écouter et de comprendre, c’est la clé de la vie d’une femme.

Surveillez vos emails, un nouvel article paraîtra prochainement !

Pour toute question ou demande de renseignements : patricia.piasco@gmail.com

Pour découvrir notre prochain Séjour Féminin au Désert : https://lateliercuisinesante.com/stage-maroc-sejour-feminin-au-desert/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :