Le Plasma de Quinton : se Reminéraliser et se Soigner grâce à l’Eau de Mer

Le plasma de Quinton est tout simplement de l’eau de mer filtrée selon la méthode mise au point par Monsieur René Quinton.

Il existe également un laboratoire nommé QUINTON, mais quand on parle de plasma ou d’eau de Quinton, il s’agit d’eau de mer traitée selon les protocoles issus des recherches de René Quinton.

 

Tout d’abord quelques mots sur le parcours de René Quinton.

René Quinton (1866-1925) était un physiologiste et biologiste français dont ses recherches se sont portées sur l’eau de mer. « L’homme dans son milieu transporte une petite parcelle d’océan ».

En effet il a découvert que l’eau de mer était extrêmement proche par sa structure de notre plasma sanguin.

René Quinton a mis au point une méthode de filtration et de traitement de l’eau de mer, sans la chauffer, qui lui a permis de soigner et guérir des centaines de personnes atteintes de diverses pathologies. Dans ses dispensaires marins il a soigné des choléras, tuberculoses,  des cas de dénutritions… par injection intra-veineuse.

Cette eau est puisée au large des côtes bretonnes dans ce qu’on appelle des vortex, c’est-à-dire des tourbillons sous-marins. Les mouvements du vortex dynamisent l’eau et la rendent en quelque sorte plus active et plus vivante.

 

Que contient cette eau ?

Elle contient tous les minéraux et oligo-éléments indispensables à notre organisme.

Le grand point fort : ces minéraux sont d’une très haute bio-disponibilité, c’est-à-dire que nos cellules vont pouvoir parfaitement les assimiler et les utiliser.

Contrairement aux minéraux de nos fameuses eaux minérales qui contiennent énormément de matières sèches, inorganiques et qui sont donc inassimilables. A l’inverse, les minéraux des eaux minérales de nos supermarchés vont provoquer des dépôts et cristalliser, et bien-sûr épuiser nos reins qui peinent à les éliminer.

Les minéraux de l’eau de Quinton quant à eux, sont rendus totalement assimilables grâce à la présence d’un micro phytoplancton qui ne disparaît pas totalement lors des filtrations et qui, en travaillant ces minéraux, les rendent assimilables.

Les études du Professeur Maurice Aubert et de Pierre Moreau ont mis en évidence le fais que les minéraux étaient assimilables quand ils étaient passés pas des organismes végétaux.

 

Comment et en quelle quantité consommer de l’eau de Quinton ?

Il existe deux dilutions d’eau de Quinton :

– L’Hypertonique très concentrée en minéraux

– L’Isotonique qui a une concentration identique à notre sang.

L’hypertonique va convenir : aux sportifs, aux personnes épuisées qui ont besoin d’un boost et d’un traitement d’attaque, aux personnes très déminéralisées, aux personnes en convalescence.

L’isotonique va permettre un travail plus en profondeur : elle va alimenter le cœur des cellules.

René Quinton préconisait 1l d’eau de Quinton en isotonique (soit 33cl d’hypertonique par jour).

A chacun d’essayer et de trouver sa dose de confort.

Pour obtenir 1L d’eau isotonique on dilue 33cl d’hypertonique dans un litre d’eau non minéralisée.

Ensuite on peut l’ajouter dans les jus, dans un gaspacho, ou la boire telle quelle.

Attention il ne faut JAMAIS la chauffer.

 

Pour s’en procurer :

https://boutique.csbs.fr/140-sea-aquacell-

 

Pour aller plus loin

Vous trouverez des vidéos sur Youtube du Docteur François Epineuze qui soigne avec des injections d’eau de Quinton.

Et l’ouvrage de René Quinton : « L’eau de mer, milieu organique… » éditions Vlan press

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :